vendredi 29 février

#100 God save the pim's.

Mercredi 27 février Parfois je voudrais me faire toute petite et disparaître, sous la moquette, derrière les rideaux, n’importe où du moment que c’est loin. Parfois je me sens si vide de sens, si fatiguée, je voudrais dormir des années. On dit que Plus on montre haut, plus l’atterrissage est difficile. (Y a t-il un pilote dans l’avion ?) Vendredi 29 février - 19h Ca va aller, il faut que ça aille. J’ai trop à perdre. Et si je parle par énigmes c’est que parfois j’ai tellement besoin d’en parler, et... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:05 - - Permalien [#]

lundi 18 février

#99 Am'Stram'Gram.

Vacances, soleil, des mots merveilleux. Et à peine le temps de se poser qu’il faut déjà recommencer à travailler, « pour plus tard » comme ils disent. Alors on ressort tous les soucis qu’on avait soigneusement rangés dans des boites en carton et empilés en haut d’une armoire, on les déplie et c’est reparti pour un tour. Parfois j’ai l’impression que tout ça ne finira jamais. Parfois aussi je n’ai pas le temps d’avoir des impressions. Enfin bref, un peu d’optimisme tout de même, il y a des projets qui se mettent en place,... [Lire la suite]
Posté par Woops à 19:18 - - Permalien [#]
mercredi 06 février

#98 Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne. - Apollinaire

Juste un petit je t’aime, du bout des lèvres, tellement léger que personne ne l’a entendu, sauf moi. Ou peut être n’a-t-il pas été dit ce je t’aime, ou juste avec les yeux, les mains, un coin de sourire. Et ce petit je t’aime, murmuré, crié, ou imaginé, il m’a torturé. Tellement peu évident, j’ai cru devenir folle. Imaginé les pires scénarios, et si j’avais juste rêvé ? Car vous savez cette sensation, celle du je t’aime, comme si la réponse était là, évidente, cachée depuis le début au creux de ces deux mots… comme une révélation … je... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:10 - - Permalien [#]
vendredi 01 février

#97

Je sais pas trop comment décrire, à vrai dire c’est un peu comme si j’avais, par inadvertance, avalé le soleil et que depuis il continuait de briller, tout au fond, au creux du ventre. J’ai le sourire, un de ces sourires qui se collent à vos lèvres, et rien à faire, il n’en part plus. Il a beau faire gris, pleuvoir, la nuit peut tomber aussi tôt qu’elle veut, à vrai dire, je m’en fous. Ca fait trois mois et demi que ça dure. Parfois, le soleil au creux du ventre se couche, parfois le sourire est froissé. Mais tôt ou tard, c’est la... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:16 - - Permalien [#]