vendredi 18 juillet

#107 Ca ira mieux dans cent ans

42 _ Coldplay Sur cet air de Coldplay, c’est comme si la vie me souriait, incroyablement triste, incroyablement belle. Aujourd’hui j’ai fait la paix avec moi même. C’est reposant. A force de me détester et de ressasser encore et encore, j’avais fini par l’oublier.Ces derniers jours, et surtout cette après midi, j’ai réglé tout ce qui faisait que je redoutais de partir. Toutes ces peurs enfantines qui me hantaient, ces blessures à moitié oubliées-à moitié cachées. Ces trucs qui me paralysaient, qui faisaient que... [Lire la suite]
Posté par Woops à 19:31 - - Permalien [#]

vendredi 13 juin

#106

Je suis perdue.Tout va si vite, à peine le temps d’avoir des projets qu’on y est déjà. On s’imagine un avenir, on le bâtit dans les grandes lignes, et ce avec beaucoup d’enthousiasme. On s’imagine un truc grandiose, on pense que tout aura changé, y compris nous.Et pourtant, à quelques jours du bac, quelques mois de l’indépendance, j’ai toujours l’impression d’être cette gamine qui entrait en seconde, celle qui ne souriait qu’à moitié sur les photos d’identité. Je me sens encore si petite, j’ai du mal à y... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:13 - - Permalien [#]
mardi 20 mai

#105 pas comme les dalmatiens.

Le petit Nicolas était à Orléans aujourd’hui. … Chut. Juste, ça nous fait des grenelles de l’environnement et après ça se déplace en jet privé. Sans parler des OGM. Mais bon moi j’dis ça, j’dis rien. Je n’écris plus. Quand je dis plus, c’est plus du tout. Pas que je sois overbookée de bonheur, ni tellement dépressive qu’incapable de tenir un crayon (ou taper sur un clavier en l’occurrence). Juste, je me sens un peu comme… un tube. A la Amélie Nothomb. Je m’explique. Les jours passent, et rien ne change.... [Lire la suite]
Posté par Woops à 18:49 - - Permalien [#]
lundi 07 avril

#104 Bienvenue en Absurdistan

Je crois que j'aurais du commencer par là. Savoir où je vais. J'écris, je vis, sans trop penser à après. J'ai arreté d'espérer, j'ai arreté d'attendre. Maintenant je me tais, je vois venir. Je ne m'attends plus, je découvre tout. Des fois c'est merveilleux, des soirs c'est dur de repenser à avant. Alors seulement je pleure. Philosophie: l'Homme doit choisir entre être compris, ou être sincère. Le dilemme du language. Cherchez pas, si vous comprennez rien à ce que je dis. Demain soir, soirée raclette chez Diego, in te middle of... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:45 - - Permalien [#]
mardi 25 mars

#103

With the taste of your lips i'm on a ride, you're toxic i'm slipping under;With a taste of poison paradise, i'm addicted to you, don't you know that you're toxic; And i love what you do, don't you know that you're toxic;         C’est étrange, parfois, d’avoir eu l’impression de descendre aussi bas. J’ai cru, un instant, quelques jours, avoir usé toutes mes cartouches, niveau tuiles. J’ai cru.A vrai dire, je ne sais pas vraiment si j’ai eu raison, mais l’optimisme est revenu. Timidement d’abord, il a... [Lire la suite]
Posté par Woops à 21:11 - - Permalien [#]
dimanche 16 mars

#102

Elle ment encore, contourne le problème, critique, et bave tant qu’elle le peut sur les autres, inaccessible. Moi qui pensais avoir tiré un trait sur elle, je suis déçue, plus encore que la dernière fois. Elle utilise de jolies phrases pleines de jolis mots, de jolies phrases qui ne veulent rien dire, elle est hypocrite, Et moi qui lui en voulait avant, Elle m'indifère maintenant.
Posté par Woops à 17:39 - - Permalien [#]

mercredi 12 mars

#101 A part ça.

Les bons points et les belles images de l’école. Des cartes postales avec des phrases griffonnées de travers et des fleurs dessinées. Des contrats, des pactes d’amitié pour toujours. Quelques photos, des lettres et des déclarations plus ou moins sincères. Hier j’ai fouillé ma vie. Au début, froidement, plus par hasard qu’autre chose. Et puis on retombe sur un mot tout froissé. Une écriture toute ronde et toute attachée, des phrases bourrées de fautes d’orthographe. En refermant la boite pleine de poussière, un peu plus d’une... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:39 - - Permalien [#]
vendredi 29 février

#100 God save the pim's.

Mercredi 27 février Parfois je voudrais me faire toute petite et disparaître, sous la moquette, derrière les rideaux, n’importe où du moment que c’est loin. Parfois je me sens si vide de sens, si fatiguée, je voudrais dormir des années. On dit que Plus on montre haut, plus l’atterrissage est difficile. (Y a t-il un pilote dans l’avion ?) Vendredi 29 février - 19h Ca va aller, il faut que ça aille. J’ai trop à perdre. Et si je parle par énigmes c’est que parfois j’ai tellement besoin d’en parler, et... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:05 - - Permalien [#]
lundi 18 février

#99 Am'Stram'Gram.

Vacances, soleil, des mots merveilleux. Et à peine le temps de se poser qu’il faut déjà recommencer à travailler, « pour plus tard » comme ils disent. Alors on ressort tous les soucis qu’on avait soigneusement rangés dans des boites en carton et empilés en haut d’une armoire, on les déplie et c’est reparti pour un tour. Parfois j’ai l’impression que tout ça ne finira jamais. Parfois aussi je n’ai pas le temps d’avoir des impressions. Enfin bref, un peu d’optimisme tout de même, il y a des projets qui se mettent en place,... [Lire la suite]
Posté par Woops à 19:18 - - Permalien [#]
mercredi 06 février

#98 Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne. - Apollinaire

Juste un petit je t’aime, du bout des lèvres, tellement léger que personne ne l’a entendu, sauf moi. Ou peut être n’a-t-il pas été dit ce je t’aime, ou juste avec les yeux, les mains, un coin de sourire. Et ce petit je t’aime, murmuré, crié, ou imaginé, il m’a torturé. Tellement peu évident, j’ai cru devenir folle. Imaginé les pires scénarios, et si j’avais juste rêvé ? Car vous savez cette sensation, celle du je t’aime, comme si la réponse était là, évidente, cachée depuis le début au creux de ces deux mots… comme une révélation … je... [Lire la suite]
Posté par Woops à 20:10 - - Permalien [#]